vendredi 3 avril 2015

Allô maman, bobo

Pour Dali en ce moment niveau santé ce n'est pas l'eldorado !

J'avais remarqué une tâche sans poils sur sa patte avant gauche au niveau de l'articulation, après quelques jours j'avais l'impression que la tâche s'était étendue. Donc hop direction le vétérinaire pour faire vérifier cela.



Dali a donc eu le droit a un grattage pour vérifier si ce n'était pas une démodécie. Un grattage consiste à gratter sous l'épiderme avec une lame, un peu impressionnant à voir ... Dali a eu une petite plaie pendant quelques jours.
L'analyse au microscope n'a pas révélé de présence de démodecie, la vétérinaire présume alors une teigne ou une mycose.
Dali a un petit traitement à faire : une lotion a appliquer tous les 4 jours pendant 20 jours.
J'ai fait deux applications et je commence à voir les poils repoussés. C'est bon signe ;)

Pendant cette visite, elle nous a aussi dit que ce serait bien de faire une échographie cardiaque pour savoir d'où vient son souffle au cœur.
Je décide donc de prendre rendez-vous dans une clinique à une heure de chez nous.

Hier c'était le grand jour, direction la clinique vétérinaire de Dole. Le voyage en voiture c'est bien passé Dali a été sage.
Arrivé à la clinique nous avons fait son dossier, Dali n'était pas très rassuré.

Après une petite attente nous avons rencontré le Docteur Foulquié.
Il nous a accompagné dans une salle de consultation équipée d'un appareil pour faire des échographies.
Nous avons mit Dali sur la table, Dali était apeuré et tremblait, quand à moi j'avais une boule au ventre, je ne me sentais vraiment pas bien, mais il fallait que je tienne le coup pour lui.
Petites caresses de la part du vétérinaire pour rassurer Dali et l'examen commence.
Première auscultation au stéthoscope, pour lui pas de doute le souffle vient de l'aorte, à ce moment là j'ai compris que son souffle serait persistant et non curable, nœud dans la gorge et larmes aux yeux.
Il faut confirmer ce diagnostic par une écho, l'appareil est allumé et Dali est préparé, on lui rase le torse pour permettre de mieux voir le cœur.

Dali ne veut pas rester debout, c'est à papa que la tâche de le maintenir debout est confié. Cela me rassure car l'émotion et le stress m'en auraient empêché.
Les premières images apparaissent, son cœur bat vite, il est stressé.
Son poitrail large ne permet pas de tout voir en une fois, il faut donc le retourner pour voir tous les côtés de son cœur.
On voit son cœur battre et se contracter, des couleurs apparaître à l'écran, des diagrammes, je ne comprend pas tout et essaie de voir là où le bas blesse, trop compliqué et trop émue pour me concentrer.
Le docteur Foulquié nous confirme son premier diagnostic, le problème se situe au niveau de l'aorte pulmonaire.

Il nous explique alors que Dali souffre d'une sténose pulmonaire, dans ma tête cette phrase sonne comme une condamnation à mort. J'avais fait des recherches sur le souffle au cœur et j'avais trouvé des articles sur les sténoses, ce que j'ai pût en tirer c'est que l'issue était fatale dans un laps de temps relatif à l'ampleur de la sténose.
Pour que l'on puisse comprendre ce qu'est une sténose, le vétérinaire prend le temps de nous expliquer avec un vocabulaire moins technique.
Nous savons donc maintenant qu'une sténose est l'obstruction du passage du sang vers le ventricule droit qui communique avec les poumons. Cette obstruction oblige le cœur à Dali a travailler plus pour expulser le sang par un passage trop petit. Son muscle cardiaque travail plus, ce qui provoque son souffle au cœur.

Dans notre malheur nous avons finalement une petite chance car la sténose de Dali se situe entre le stade léger et modéré. 

La question la plus importante à mes yeux : est-ce curable ? 
La réponse est sans appel, ce n'est pas malheureusement pas curable, c'est une maladie congénitale.  Dali a eu un développement anormal de son cœur dans le ventre de sa maman. 

Que faire maintenant ? 
Continuer son traitement préventif, limiter les efforts et surtout avoir un bon suivi avec notre vétérinaire.

On croise les doigts et les pattes pour que la sténose de Dali n'évolue pas, et que ce petit cœur puisse vivre une vie longue et paisible à nos côtés. 

Je vous mets un lien qui explique bien ce qu'est une sténose pour ceux qui sont intéressés.
http://www.chiens-online.com/nos-fiches-stenose-pulmonaire-ps--fiche-630.html


















1 commentaire:

  1. Couragd petit Dali tu cas etre plus fort que cette saleté de maladie.

    RépondreSupprimer